ONG Sos Femmes et Enfants Victimes de Violences Familiale(FEVVF) :Parcours et Historique

ONG Sos Femmes et Enfants Victimes de Violences Familiale(FEVVF) :Parcours et Historique

Qui sommes-nous?

  • L’ONG SOS « Femmes et Enfants Victimes de Violence Familiale » est une structure créée en 1998 par un groupe de  femmes et d’hommes soucieux des conditions de vie que mènent leurs sœurs tant en milieu rural qu’en milieu urbain. Elle entend donner aux femmes nigériennes le droit à l’initiative et à la prise de responsabilité face aux discriminations et violences dont elles sont victimes.

L’ONG SOS FEVVF a pour mission de contribuer à la lutte contre toutes les formes de violence familiale en vue de promouvoir l’harmonie au sein des familles.

L’ONG SOS FEVVF dispose d’une banque de compétences mobilisables en fonction des sollicitations, des sphères de compétences, des expertises et de la disponibilité des experts à travers des contrats et conventions de prestations de services.

 

L’ONG SOS FEVVF a une couverture nationale et possède dans chacune de ses zones d’intervention une gamme de relais communautaires formés et encadrés qui mènent des activités intégrées, d’information et de sensibilisation, en matière de lutte contre les violences basées sur le genre.

 

L’ONG SOS FEVVF dispose d’une maison d’hébergement temporaire des survivantes des VBG.

 

L’ONG SOS FEVVF a initiée la Première Edition de la Semaine Nationale de mobilisation et d’action sur la réduction des risques liés aux violences faites aux femmes et aux filles au Niger du 19 au 25 Novembre 2017.

Lauréat du 1er Prix international sur l’égalité de genre remis par la Chancelière Allemande Angèla Merkel le 06 mars 2018 en Finlande
Lauréat du 1er Prix international sur l’égalité de genre remis par la Chancelière Allemande Angèla Merkel le 06 mars 2018 en Finlande

L’ONG SOS FEVVF assure :

  • Le soutien direct aux femmes et enfants victimes de violence ou en situation de détresse
  • Une réponse globale et adaptée aux besoins des femmes en situation de détresse (ou femmes et enfants victimes de violence),
  • Le renforcement des capacités des intervenants œuvrant auprès des victimes
  • Renforcer les capacités des intervenants œuvrant auprès des femmes et enfants victimes de violence ou en situation de détresse
  • La promotion et la défense des droits et libertés des femmes et des enfants au sein de la société
  • La défense des droits et libertés des femmes et enfants dans les différentes sphères de la vie collective

Grâce à son dispositif et l’appui de ses partenaires, L’ONG SOS FEVVF a démontré sa capacité d’asseoir une expertise à travers un paquet de réalisations sur le terrain dont entre autres :

Dialogue communautaire dans la localité de kongou (Ouest Niamey capitale du Niger).Avec l’appui de la coopération suisse.
Dialogue communautaire dans la localité de kongou (Ouest Niamey capitale du Niger).Avec l’appui de la coopération suisse.
  • Programme de mise en place de centres de prise en charge des victimes de violence basée sur le genre dans les régions du pays.

Ce programme a débuté en 2011 par la mise en place dans les régions d’un dispositif de dépistage, d’accueil et de prise en charge des femmes et enfants victimes de violence. Il s’agit des actions conduisant à fournir une assistance matérielle et technique : médicale, juridique, psychologique, l’hébergement temporaire sécurisé et la réinsertion socio-économique des survivantes de violence basée sur le genre.

  • Mise en œuvre d’un projet de lutte contre le mariage précoce dans la région de Tillabéry (Say, Téra et Torodi) intitulé : Le Mariage n’est pas un jeu d’enfants (Mariage not childs play)

Le Niger présente le taux de mariages d’enfants le plus élevé au monde. Face à une telle situation préoccupante, l’ONG SOS FEVVF met en œuvre avec l’appui financier de Oxfam un programme de 05 ans allant de 2016 à 2020 avec comme objectif de contribuer à la création d’un environnement favorable, où les jeunes et  adolescents sont en mesure de décider si et quand se marier et poursuivre  une sexualité responsable avec des services adéquats.

Capacité de plaidoyer

L’ONG FEVVF est reconnu au Niger comme une référence dans le domaine des violences basées sur le genre, à ce titre, elle a bénéficiée de plusieurs témoignages officiels de satisfaction décernés par : le Gouverneur de la région de Zinder en septembre 2007 et la Ministre de la promotion de la femme et de la protection de l’enfant le 13 Mai 2007.

Grace au dynamisme et aux efforts de l’ONG, sa présidente a été sacrée lauréate du trophée « femme en devenir » TIFAA 2010 et lauréate du trophée « 8 femmes 8 Mars » initié par la radio et télévision privée TAMBARA ou étoile de la femme.

Mme Moussa Mariama ;présidente de l’Association SOS Femmes et Enfants Victimes de Violences Familiale
Mme Moussa Mariama ;présidente de l’Association SOS Femmes et Enfants Victimes de Violences Familiale
  • Elle est aussi citée comme pionnière en matière de lutte contre les violences  faites aux femmes et aux enfants dans le livre sur les 100 femmes  du NIGER édité Par le Fond des Nations Unies pour la Population (UNFPA).
  • Elle a été lauréate du prix international WOMEN FOR CHANGE 2014 de la Fondation ORANGE (NB : voir fondation orange.com/Women for change 2014.)
  • L’ONG SOS FEVVF est lauréate d’un Trophée et d’une Distinction honorifique de la Délégation de l’Union Européenne au Niger à l’occasion de la Journée International de Femme du 8 mars 2017 en tant qu’organisation active dans le domaine de la défense des droits de la femme et de l’enfant.
  • L’ONG SOS FEVVF est lauréate du Trophée de meilleurs acteurs de  développement au Niger au mois de décembre 2017.
  • L’ONG SOS FEVVF est bénéficiaire de la Première Maison Digitale au profit des femmes et des filles victimes de violence financée par la Fondation Orange.
  • L’ONG SOS FEVVF est récipiendaire du 1er Prix International sur l’Egalité de Genre(IGEP) au mois de mars 2018 en Finlande. Ce prix traduit la reconnaissance par la Chancelière Allemande ANGELA MERKEL et le Gouvernement Finlandais de la persévérance et de l’excellence déployés par l’ONG SOS « Femme et Enfant  Victimes de Violence Familiale » dans la lutte contre les discriminations et les inégalités de genre  dont sont victimes les femmes et les enfants au Niger.